Comment pense un recruteur de candidats

comment pense un recruteur titre

Un recruteur est une personne comme une autre. Et je tiens tout de suite à le démystifier. Trop souvent, les candidats le considèrent comme un être sacré. Dans cet article, nous allons ensemble voir comment pense un recruteur, pour ainsi arriver en entretien mieux préparé pour les séduire.

Il s'agira dans cet article de décrire une autre vision des recruteurs.

En premier lieu, le recruteur sera la première personne, le premier contact que vous ferrez avant d'intégrer votre future entreprise.

Il s'agit donc du point d'entrée, pour réussir à décrocher une offre d'emploi.

De ce fait, il est très intéressant de comprendre comment cette personne pense, pour pouvoir réussir à :

  • la convaincre
  • marquer des points dans son inconscient
  • se rapprocher d'une future embauche

Mais comme dans toute opération de séduction, il faut commencer par comprendre comment la personne en face de vous réfléchie pour atteindre son but.

Allons directement dans le vif du sujet.

Abordons ensemble tous les points et tous les éléments qui déterminent et font ce que sont les recruteurs.

Un candidat est un inconnu

comment pense un recruteur inconnu

La première chose qu'il faut retenir d'un recruteur, c'est qu'il ne connait pas le candidat.

J'ai été moi-même candidat et j'ai rencontré plusieurs recruteurs lorsque j'étais à la recherche d'un emploi.

Donc je peux vous assurer que dans la majorité des cas, ils n'ont jamais entendu parlé des candidats, avant de les recevoir en entretien.

Ils ne savent donc pas qui ils sont.

Cela génère tout logiquement des craintes vis-à-vis d'une future embauche.

Par exemple, lorsque l'on rencontre une personne dans la rue, la première réaction naturelle est de se méfier de celle-ci et de ses intentions.

De ce fait, le recruteur aura tendance à se méfier des candidats dans le milieu professionnel.

Attention, un recruteur est avant tout un être humain.

Mais dans cet article, mon principal objectif est de décrire le fonctionnement intellectuel d'un recruteur.

Et comme tout humain, il souhaite s'assurer de la motivation ou de la bonne volonté du candidat à effectuer les tâches qu'il souhaite lui confier.

Sachant cela, lors des entretiens d'embauche, il est très important de réussir à convaincre le recruteur.

Ainsi, le discours et l'argumentaire du candidat lors de sa présentation devront permettre au recruteur, de lever tous ses doutes.

C'est de cette manière qu'il pourra continuer à marquer des points auprès d'un recruteur.

C'est la première chose à savoir pour comprendre comment pense un recruteur.

Un recruteur doit répondre à un besoin

comment pense un recruteur besoin

Si une offre d'emploi est émise, c'est parce qu'un recruteur doit répondre à une demande.

Il désire recruter une nouvelle personne, un nouvel équipier pour effectuer une ou plusieurs tâches précises.

Et si le candidat a répondu à l'offre d'emploi, c'est parce qu'il pense être la bonne personne pour y répondre.

C'est une bonne chose.

Mais il va falloir le lui montrer.

Je tiens à le rappeler cela car pour beaucoup, cette affirmation peut paraître assez évidente mais pour le reste des candidats, ça ne l'ai pas.

Le candidat doit toujours garder en tête que lorsqu'il arrive en entretien, son but sera de montrer au recruteur, grâce à son argumentation qu'il est la bonne personne à recruter.

Pour y arriver, plusieurs outils existent:

Il s'agit d'une liste d'éléments mis à la disposition du candidat pour réussir à se démarquer des autres aspirants.

Voila le second élément a avoir en tête pour comprendre comment pense un recruteur.

Le recruteur n'est pas un expert technique

comment pense un recruteur expert

Le constat

Peu importe le domaine de compétences du candidat, il ne faut pas oublier que le recruteur n'est pas une personne technique.

Je m'explique.

Lorsque j'étais en entretien, moi qui suis consultant informatique, j'ai plusieurs fois, rencontré des recruteurs qui n'avaient aucune compétence dans le domaine informatique.

Et face à cette situation, ma plus grosse erreur fut de :

  • me lancer dans de longues explications sur mon parcours.
  • décrire mes réalisations professionnelles en les enrobant de nombreux termes techniques.

Tout logiquement, je vous épargne l'état de perdition dans lequel c'est retrouver le recruteur.

Il fut noyé dans ce flot d'informations.

Et un recruteur perdu, n'est pas un recruteur séduit par le candidat.

Prenons un autre exemple :

Une personne qui travaillerait dans la communication mais qui serait face à un recruteur travaillant dans le service des ressources humaines, aurait du mal à le séduire s'il emploie trop de vocabulaire lié à son domaine d'activité.

La solution

Le recruteur ne sera donc pas en mesure de saisir les informations-clés que le candidat souhaitera lui partager.

Et cela serait un grave manque, dans une candidature.

Le but initial d'un candidat en entretien, est de faire passer les messages les plus claires possible aux recruteurs, pour qu'ils puissent se faire une idée très précise de sa personne.

La bonne attitude à adopter serait de rester à un niveau technique beaucoup plus simple.

Il ne s'agit pas de s’adresser à un recruteur comme on s’adresserait à un enfant.

Cette attitude serait très mal perçue de sa part.

Il suffira de garder un niveau de compréhension simple pour qu'une personne qui ne soit pas du tout du milieu technique soit en mesure de tout comprendre.

Elle devra être capable de saisir l'importance des tâches effectuées ainsi que l'importance des missions réalisées.

C'est donc un élément à toujours garder en tête lorsque l'on s’interroge sur comment pense un recruteur.

Savoir se montrer rassurant

comment pense un recruteur fin

Le constat

Un recruteur est une personne assez frileuse lors d'un recrutement.

Je sais que beaucoup de personnes ne vont pas comprendre cette affirmation.

Toutefois, il faut savoir que recruter un employé de nos jours, cela coûte énormément d'argent à une entreprise.

De plus, avec toutes les mesures sociales qui existent, il est très compliqué de s'en séparer si la situation économique de l'entreprise est mauvaise.

Donc un recruteur quand il décide d'embaucher nouveau collègue pour répondre à un besoin, il espère ne jamais se tromper.

Pour des raisons d'argent et de gain de temps.

La solution

C'est donc pour cela qu'il faut impérativement le rassurer et faire disparaitre tous ses doutes concernant notre profil.

Pour y arriver, le candidat doit impérativement d'utiliser les outils suivants :

  • le rappel de ses compétences-clés
  • la mention de recommandations venant d'autres anciens employeurs
  • le lien entre le besoin du recruteur sur le poste et son profil

Et ainsi, l'avis qu'il se sera fait sur le candidat lors de la lecture de son dossier de candidature sera donc confirmé.

Et tout logiquement, un recruteur embauchera un candidat dont il a l'intime conviction que ses capacités et de sa motivation concordent avec son offre d'emploi.

Eh oui, pour réussir à décrocher l'emploi de vos rêves, il est important de comprendre comment pense un recruteur et plus précisément de le rassurer.

Dissiper tout malentendu ou zones d'ombre

La clarté est ton ami

Lorsqu'un candidat se présente en entretien d'embauche, il se doit de toujours avoir un discours clair.

Sa présentation doit toujours correspondre à son CV.

Et la meilleure façon d'y arriver, c'est l'entrainement.

De cette manière, peu importe les questions surprenantes ou les tentatives de déstabilisation de certains recruteurs mesquins, vous proposerez une candidature d'excellente qualité.

Mais pourquoi je vous dis cela ?

Tout simplement, car de nombreux recruteurs sont persuadés que les candidats cachent très souvent la vérité sur leurs expériences professionnelles passées.

Et la meilleure façon, de déceler un mensonge, c'est de déstabiliser l'orateur (le candidat) lors de sa présentation.

Ils vont donc rechercher des incohérences.

Ils vont essayer de mettre mal à l'aise les personnes qui pourraient vouloir se jouer de leur confiance.

Et sous quelle forme ?

Ils vont rechercher des éléments discordants :

  • dans les lettres de motivation
  • dans les cv
  • lors de la présentation du candidat

Toutefois, gardez bien en tête que le recruteur n'est pas un sadique.

Soyez malin

Il essaie juste de s'assurer de qui vous êtes en utilisant tous les outils qu'il a en sa possession.

Je vous recommande donc de ne pas vous mettre sur la défensive si vous avez le sentiment qu'il vous fait passer un interrogatoire lors de l'entretien ou qu'il insiste pour connaitre des détails sur certains éléments de votre CV.

La meilleure attitude pour réussir à le rassurer, sera de répondre à ses questions, le plus calmement possible.

Et si les propos du candidat sont cohérents et son attitude n'a laissé transparaitre aucune inquiétude, le recruteur sera totalement rassuré.

De ce fait, il sera beaucoup plus enclin à vouloir embaucher le candidat.

C'est pour cela qu'en tant que candidat, il est primordial de comprendre comment pense un recruteur, pour adapter son attitude et ne pas se faire surprendre par le comportement d'un recruteur.

Conclusion

J'ai volontairement fait le choix de ne pas parler dans cet article de tout ce qui concerne les compétences mentionnées par le candidat dans son cv ou de la manière dont il faut présenter son CV.

Car, tout candidat doit être capable pour atteindre son objectif, de savoir précisément comment pense un recruteur.

Et un recruteur à une façon de voir les choses, qui est complètement différente d'un candidat.

Il a un besoin décrit dans son offre d'emploi et il cherche un candidat pour y répondre.

Et vous ?

Avez-vous déjà rencontrés des recruteurs complètement différents ? Mettez le moi en commentaire, je suis curieux de voir cela.

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe ou une faute de frappe, informez-moi en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée. Cela m'aidera grandement à la corriger.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.