Pratiquer l’écoute active en entretien pour augmenter de 53% vos chances d’être retenu.

écoute active en entretien titre

Quand je parle de pratiquer l’écoute active en entretien pour doubler ses chances d’être retenu en entretien, je veux parler d’un sujet méconnu, mais pourtant très efficace mes chers explorateurs de l’emploi. De plus, il s’agit d’une astuce que vous pouvez facilement utiliser lors de vos entrevues. Il s’agit d’une méthode de communication très souvent utilisée lorsque nous essayons de convaincre. Toutefois, si j’ai choisi de vous en parler, c’est parce que je souhaite que vous en deveniez les experts.

Entendre et écouter

écoute active en entretien entendre

Je parie que certains d’entre vous doivent se dire qu’il s’agit sensiblement de la même action.

Pourtant, croyez-moi, elles n’ont rien en commun à part l’usage de l’audition.

Entendre une conversation, consiste à en saisir les grandes lignes ou le thème général sans pour autant être capable d’en faire un résumé complet et détaillé

C’est pour cela, qu' »Entendre » ne peut et ne doit pas être utilisée par un candidat lors d’un entretien d’embauche.

Il serait inconcevable d’aller à une entrevue pour un poste que vous convoitez sans pour autant être capable à la suite de celui-ci de pouvoir ressortir rapidement et succinctement les points clés.

Je vous recommande donc d’écouter très attentivement le recruteur que vous aurez en face de vous.

Donc, de pratiquer l’écoute active en entretien.

Qu’est que l’écoute active en entretien

écoute active en entretien ouie

L’écoute active en entretien est une technique de communication (je le sais, je me répète mais c’est important) qui consiste à se concentrer sur chaque propos que prononce l’orateur.

Je m’explique.

Il va falloir lorsque le recruteur s’exprimera, être capable en permanence de reformuler chacune de ses idées (avec vos mots à vous) mais également être capable à la fin de son discours, de comprendre le véritable sens de ses paroles.

Pourquoi il vous parle de tels ou tels sujets ? Pourquoi il insiste sur telle ou telle mode de fonctionnement ? 

Une bonne écoute active en entretien, passe donc par une phase d’écoute assidue.

De ce fait, vous ne devez pas suivre uniquement votre façon de penser ou votre propre cheminement mental.

Vous devez être capable de vous approprier celui du recruteur, pour ensuite l’utiliser à votre avantage et ainsi, faire passer vos idées.

Le but principal étant qu’il soit charmé par votre profil et vos compétences, et qu’ainsi grâce à une bonne écoute active en entretien, qu’il vous recrute dans son entreprise.

Les supports

écoute active en entretien support

Il faut savoir que l’écoute active en entretien repose sur 3 fondamentaux indispensables :

  • Le questionnement
  • La reformulation
  • La disponibilité

Le questionnement

Pour s’assurer d’avoir bien compris les propos ou les idées que vous partagent le recruteur, il sera vivement recommandé de lui poser des questions.

Ainsi, cela lui montrera que vous faites vraiment l’effort de comprendre ce qu’il vous raconte.

Plus son discours sera détaillé et plus vous saisirez précisément ses attentes.

Je vous recommande donc de poser des questions très précises.

La reformulation

Il s’agit d’une technique de communication qui vise à gagner l’approbation de la personne en face de vous avant de lui soumettre votre façon de penser ou vos idées.

Lors d’un échange entre deux interlocuteurs, la principale crainte est de ne pas se faire comprendre.

Inconsciemment, lorsque l’on discute, on cherche toujours des signes, montrant que notre message est bien compris (hochement de tête, phrase de validation…).

De ce fait, si vous reformulez les propos du recruteur avec vos mots à vous, il comprendra de façon certaine que vous l’avez écouté.

De plus, la réponse que vous lui apporterez, aura une forte probabilité de répondre à ses attentes, vu que vous l’aurez compris précédemment.

Ainsi, sans même avoir commencé votre propre discours, vous partez dans cet échange avec des points d’avance.

C’est pas génial ça ??

Petit bémol: il faut savoir s’en servir à bon escient et parci moni. Il ne faut pas se transformer en un perroquet qui n’aurait alors que pour finalité, d’agacer.

La disponibilité

Pratiquer l’écoute active en entretien, signifie être disponible.

Vous ne pouvez pas vous permettre d’être distrait ou pensif.

Cette pratique demande une grande énergie intellectuelle ainsi que de la rigueur.

Vous vous devez donc lors de votre entretien, d’être confortablement installé et à l’aise dans votre tenue professionnelle pour qu’aucun élément extérieur ne vienne perturber votre concentration intellectuel.

L’intérêt

écoute active en entretien intérêt

Cette pratique possède de nombreux intérêts.

Je me propose donc de vous les lister ici et ainsi vous comprendrez mieux pourquoi vous ne pouvez pas vous en passer lors de vos phases de recrutements, mes chers explorateurs de l’emploi.

La séduction

Le principal intérêt de cette technique est, bien sur, de séduire un recruteur autrement que par votre CV et vos compétences.

Je vous rappelle qu’aujourd’hui, on ne recrute pas un collaborateur uniquement à la lecture de son CV.

Sinon, plus personne ne ferait passer d’entretien.

On intègre aussi une personne qui possède des qualités humaines.

Les recruteurs ont tendance à recruter les candidats avec lesquelles, ils s’entendent bien.

Le courant passe bien entre nous

Vous avez déjà entendu cette phrase, lorsque deux personnes communiquent et échangent autour d’un sujet.

C’est justement parce que le partage d’idées et la communication, se fait naturellement entre les deux protagonistes.

L’intérêt de cette pratique sera donc de reproduire une telle situation entre vous et votre interlocuteur professionnel.

Signe d’intérêt

L’autre intérêt qui est souvent oublié de cette pratique, est la motivation et l’engouement.

Il ne faut pas oublier que votre interlocuteur ne vous connait pas et donc ne sait pas si l’offre qu’il vous propose vous intéresse réellement.

Tout ce qu’il souhaite, c’est recruter une personne motivée et compétente pour répondre à son besoin.

Or, s’il vous propose une entrevue, c’est qu’il estime que vous possédez les compétences requises.

A vous donc de le rassurer sur votre motivation.

L’écoute active en entretien est un formidable outil pour montrer son intérêt vis-à-vis d’une offre d’emploi.

Devenir un orateur incisif

Pour finir, le dernier intérêt que vous procureras cette technique est la calibration de votre discours.

Si vous avez pris la peine de bien écouter les éléments clé du discours du recruteur, que vous savez exactement pourquoi il a mis l’accent sur tel ou tel point, il vous sera plus facile, de sélectionner dans votre présentation (vu que vous la connaissez sur le bout des doigts), les éléments décisifs qui sauront le séduire.

Vous saurez parfaitement développer les expériences clé qui feront de vous à ses yeux le candidat exceptionnel pour accomplir les tâches qu’ils souhaitent vous confier.

La pratique

écoute active en entretien pratique

Maintenant que vous savez tout cela, il va falloir vous entraîner.

Car la pratique de l’écoute active en entretien n’est pas quelque chose de très naturel pour une personne lambda.

Très vite, lorsque nous discutons, notre esprit s’évade et notre concentration baisse.

Il va donc falloir un peu de rigueur et de pratique pour arriver à un résultat intéressant.

Je vous recommande donc deux exercices pour vous entraîner :

Un débat animé

Lorsque deux ou plusieurs personnes ne partagent pas le même point de vue, ils échangent en parlant chacun à tour de rôle. Ils essayent à l’aide d’arguments et de beaux discours, de convaincre leurs interlocuteurs respectifs.

Je vous invite lors de la prochaine discussion animée que vous aurez avec une personne de votre entourage, à faire l’effort de bien écouter ses arguments pour ensuite les reformuler avant d’exposer les vôtres.

Pour y arriver, vous devrez utiliser les 3 fondamentaux de l’écoute active :

  • Le questionnement
  • La reformulation
  • La disponibilité

Je sais qu’au début, vous aurez un peu du mal, mes chers explorateurs de l’emploi.

Mais au bout d’une ou deux séances pratiques, vous vous sentirez plus à l’aise.

Et vous serez étonnés de constater sur votre interlocuteur, l’impact nouveau qu’auront vos arguments.

Solliciter un coach

L’autre possibilité qui s’offre à vous et qui sera plus qualitative, c’est de solliciter l’aide d’un coach en emploi pour vous faire travailler lors de vos entretiens fictifs sur l’écoute active.

Il vous fera travailler en plus des autres éléments-clé à maîtriser pour réussir un entretien, cet outil formidable.

L’avantage de travailler cela avec un professionnel de l’emploi, c’est qu’il vous donnera une réponse adaptée à votre profil et votre situation.

Conclusion

Cet article touche à sa fin et j’espère de tout cœur qu’en le lisant, vos connaissances sur l’écoute active en entretien sont maintenant bien établies.

Il va falloir maintenant s’entraîner, avant le jour J, pour que cela fasse partie intégrante de votre état d’esprit lorsque vous participez à un entretien d’embauche.

Je suis curieux de savoir comment vous allez vous entraîner à l’écoute active en entretien ?

Mettez-moi vos méthodes en commentaires.

Si vous souhaitez lire d’autres conseils, je vous propose d’autres articles sur :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *