Comment réussir son entretien: la puissance de la voix en entretien

la puissance de la voix en entretien titre

La puissance de la voix en entretien

Comme tout le monde le sait, un entretien se déroule via un échange de document, mais surtout autour d’une discussion. Votre discours pendant l’entretien aura une importance capitale, si vous souhaitez être retenu. Ne sous-estimez pas la puissance de la voix en entretien. Lors de mes premiers entretiens, j’étais mal à l’aise. Cela s’explique par le fait qu’un entretien, est quelque chose de très solennel. Vous avez en face de vous un recruteur qui souhaite découvrir votre personnalité et vos compétences.

Sachant que j’étais très peu expérimenté, mais très motivé, j’arrivais donc très stressé en entrevue. De plus, en tant que jeune diplômé, je n’avais pas pris le temps de m’habituer à une tenue professionnelle. Je trouvais port d’un costume très désagréable. En résumé, le port d’une tenue de travail non assumée combiné à un manque d’expérience, me plongeait inévitablement dans un état non-propice à la discussion. Je n’arrivais pas à aligner 2 ou 3 phrases sans m’interrompre, sans oublier le fil de mes mots. Mon discours était haché et incompréhensible. La route logique vers un entretien raté.

Le résultat fut donc sans appel. J’ai logiquement foiré tous mes premiers entretiens. Je n’ai été retenu à aucune offre. Mais fort de ce constat, je me suis posé la question suivante : comment faire pour inverser la tendance et gagner en clarté lors de mes entretiens. Pour inverser cette tendance et réussir à proposer une candidature de qualité, j’ai travaillé sur ma voix et mon discours. Sachant qu’un entretien est un échange verbale, j’ai appliqué une série de conseils simples et rapides. Et les résultats furent immédiat. Mes présentations étaient qualitatives et les recruteurs comprenaient beaucoup mieux mon parcours ainsi que mes motivations. Mais quels sont ses conseils pour bien utiliser la puissance de la voix en entretien ?

Bien se préparer avant un entretien

la puissance de la voix en entretien preparation

Je ne cesse de vous le répéter, mais un entretien cela se prépare. Il est impensable de vous déplacer en entretien sans avoir fait un travail préparatoire concernant :

  • L’entreprise qui souhaite vous rencontrer
  • Les différentes tâches que vous aurez à mener
  • L’historique de l’entreprise cible

J’ai écrit un article complet sur le sujet. Vous pouvez le retrouver ici : Comment préparer un entretien ?

Cette préparation a pour but de vous rassurer sur votre profil et votre candidature. Si le recruteur souhaite vous rencontrer, c’est qu’il estime que vous avez un profil intéressant et que vos compétences sont suffisantes pour répondre à son besoin initial. Il s’agit d’un état d’esprit général. Et si vous l’adoptez avant l’entretien, il vous sera plus facile d’exploiter au maximum la puissance de la voix en entretien. Vous serrez moins stressé. Et le stress est l’ennemi n°1 d’un candidat en entretien.

Se mettre à l’aise

la puissance de la voix en entretien comfortable

Très souvent, en entretien, je constate que le candidat ne prend pas la peine de se mettre à l’aise physiquement dans l’espace qui lui es alloué par le recruteur. Tant que l’examen de votre CV n’a pas commencé, vous êtes libre de vous installer correctement :

  1. Retirer votre veste
  2. Sortez vos affaires calmement
  3. Avancer votre chaise pour pouvoir prendre des notes sans difficulté

Cette étape préparatoire souvent négligée, peut vite devenir perturbante pendant un entretien. Car si vous vous sentez à l’aise physiquement, votre esprit pourra se focaliser plus facilement et plus naturellement sur les éléments clés que vous souhaitez partager à votre interlocuteur:

  • Votre motivation
  • Vos compétences

Prendre le temps

Rien ne sert de courir, il faut arriver à point

Généralement, un entretien dure entre 1h et 1h30. Il s’agit d’un temps suffisant pour se faire un premier avis sur une personne et sur ses aspirations. Je vous recommande donc de prendre le temps de construire vos phrases et d’organiser vos idées. Une phrase dite un peu trop vite, aura de grande chance de passer à la trappe dans l’esprit du recruteur. Mais à contrario, une phrase dite trop lentement, aura tendance à ennuyer la personne en face de vous.

Donc le conseil que je vous donnerais serait d’écouter une émission à la télévision. Le rythme qu’utilisent les présentateurs lors de leurs discours est un bon référentiel pour apprendre à partager des informations à une vitesse agréable pour la personne qui vous écoute. Vous le verrez sur le visage du recruteur directement s’il arrive plus facilement à ingérer les précisions que vous lui apporterez sur le CV. Bien sur, ceci est une indication.

 

Bien articuler

L’articulation est primordiale pour la compréhension d’une phrase

La forme est aussi importante que le fond d’un message. Et la forme d’un message passe par le partage de suites de mots. Si vous souhaitez pouvoir profiter au maximum de la puissance de la voix en entretien, il vous faudra logiquement bien articuler. Pour progresser dans ce domaine, je vous dirais de passer un peu de temps pour vous entraîner à prononcer des phrases utiles en entretien. Celles que vous avez l’habitude d’utiliser quand vous vous exprimez lors de vos entretiens blancs. Elles doivent être totalement audibles et compréhensibles.

 

Utiliser des intonations différentes

L’erreur que commet souvent un candidat, est de réciter ce qu’il a appris sans donner de vie ou de relief à son discours lors de sa présentation. Il est important de captiver votre interlocuteur. Un recruteur est une personne intéressée par votre profil et votre candidature. Il sera aussi important durant l’entretien que vos propos soient intéressants. Cela passe par l’utilisation d’intonations différentes selon l’importance des faits que vous allez énumérer. Pour illustrer ce que je viens de dire, imaginez vous qu’un ami vous raconte une histoire.

Aux passages les plus croustillants, vous constaterez que le son de sa voix change ainsi que son attitude.  

C’est exactement la même sensation que le recruteur doit ressentir aux passages les plus importants de votre profil en lien avec le poste qu’il souhaite pouvoir. Donc bien sûr, tout cela n’est possible que si vous n’êtes pas stresser, que vous avez bien préparer votre entretien et que vous maîtrisez votre CV sur le bout des doigts.

Laisser des silences

la puissance de la voix en entretien silence

On a tendance à croire que le silence est l’ennemi d’un candidat lors d’un entretien. Il ne faut jamais se forcer à parler si vous n’en ressentez pas le besoin. Je ne dis pas de toujours aller droit au but quand vous partagez vos idées ou vos réalisations. Ce que je veux dire, c’est que vous n’êtes pas une machine, et si le recruteur vous interroge sur un sujet particulier, par exemples sur des questions-bateaux en entretien, il est tout à fait normal de prendre quelques secondes pour organiser sa réponse. Vous pouvez retrouver un article que j’ai écrit sur ce sujet : Comment bien répondre aux questions pièges ?.

Surtout, si vous connaissez déjà la réponse à la question qu’il vous pose. Cela donnera l’impression au recruteur que vous avez pris la peine de réfléchir et que la réponse que vous lui formulez, est une réponse naturelle qui vient de mûrir de votre cerveau. Les silences de 2 ou 3 secondes sont donc des outils intéressants pour exploiter la puissance de la voix en entretien.

 

J’espère que fort de ses conseils, vous allez proposer des candidatures de meilleures qualités où les recruteurs n’auront aucun mal à comprendre votre profil et vos compétences. Mais je me demande utilisez vous d’autres astuces vocales pour exploiter la puissance de la voix en entretien ? Mettez-les moi en commentaires.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *