Entreprise

Comment faire un bilan de compétences tout en étant salarié ?

Vous êtes salarié et vous envisagez de réaliser un bilan de compétences ? Si oui, vous venez de prendre une des meilleures décisions pour votre carrière professionnelle. Que vous soyez salarié ou demandeur d’emploi, le bilan de compétences vous permet de faire une analyse complète de votre parcours professionnel. Voici les trois grandes étapes à suivre rigoureusement par tout salarié pour faire son bilan de compétences pour un bon épanouissement au travail.

La phase d’entretien

La phase préliminaire est la première étape du processus de bilan de compétences. Elle se déroule en deux temps à savoir : le diagnostic et l’entretien. Elle permet de déterminer vos besoins ainsi que vos attentes. Lors de la phase préliminaire, le salarié doit valider sa demande de bilan de compétences.

A lire également : Les compétences essentielles pour se distinguer sur le marché du travail

Lors du diagnostic, le coach présente au salarié la démarche à suivre pour le bon déroulement du bilan de compétences. Il vous fait des propositions pour le choix de l’organisme ou du centre de formation qui correspond à votre profil. En se basant sur les modalités de financement, il peut vous proposer le CPF, le Centre institutionnel de bilan de compétences (CIBC) ou l’Apec.

Après le diagnostic, le consultant en bilan de compétence soumet le salarié à un entretien afin que celui-ci valide son engagement. Ainsi, la phase préalable vise à clarifier le choix du salarié auprès du consultant. C’est également l’occasion pour le conseiller de rappeler au salarié les conditions ainsi que les méthodes à utiliser pour le bilan de compétences.

Lire également : Mesurer le succès des formations en entreprise : les clés pour évaluer leur efficacité

La phase des tests

La phase d’investigation est celle-là plus importante pour faire un bilan de compétences. C’est la phase des tests. Le consultant que vous avez choisi pour vous accompagner dans la démarche identifie vos compétences techniques et relationnelles. Pour déterminer votre motivation et votre potentiel, le coach en charge de votre dossier vous faire passer différents tests. Il peut s’agit des tests d’orientation ou des tests psychotechniques. Pour une analyse complète de votre parcours professionnel, le consultant en bilan de compétences peut aussi vous soumettre à des tests sous forme de questionnaire ou d’enquête métier.

La phase d’investigation se déroule selon deux démarches à savoir : la démarche rétrospective et celle prospective. La démarche rétrospective concerne beaucoup plus votre profil personnel et professionnel. Elle permet de déterminer les compétences que vous développez pour effectuer des missions et tâches au travail. Elle permet également de déterminer vos objectifs professionnels et les difficultés que vous rencontrez pour réaliser votre projet professionnel. Quant à la démarche prospective, elle permet au salarié de réfléchir sur ses possibilités d’évolution de carrière professionnelle. C’est aussi le moment d’identifier vos besoins de formation complémentaire et d’établir un plan d’action.

La phase des résultats

La phase de conclusion est celle des résultats. Elle permet de finaliser le processus de réalisation d’un bilan de compétences. Le conseiller en charge de votre dossier vous expose les résultats et des pistes d’évolution de carrière professionnelle. Elle conclut le bilan par un rapport, plus précisément un document de synthèse. Ce document écrit est confidentiel et vous est remis personnellement. Le document de synthèse conçu pour le salarié comprend tous les facteurs qui peuvent contribuer la l’exécution de votre projet professionnel. Selon le consultant choisi pour l’accompagner, le salarié peut avoir droit à un suivi.

La phase de mise en place d’un plan d’action

La dernière phase d’un bilan de compétences est celle de la mise en place d’un plan d’action. Cette étape permet au salarié de concrétiser son projet professionnel. Le conseiller peut proposer différentes mesures pour aider le salarié à atteindre ses objectifs professionnels. Il existe plusieurs solutions qui peuvent être envisagées, telles que des formations ou un accompagnement personnalisé.

Le consultant vous guidera dans votre choix et vous orientera vers les dispositifs existants en matière de formation continue. Vous disposez aussi du droit individuel à la formation (DIF) pour acquérir de nouvelles compétences ou élargir vos connaissances dans un domaine spécifique.

Dans certains cas, une mutation interne ou une mobilité géographique peut être envisagée afin de répondre aux besoins du salarié et d’améliorer sa situation professionnelle. Le plan d’action doit prendre en compte les points forts et les faiblesses identifiés lors du bilan.

Le bilan de compétences est donc un processus complet qui vise à faire ressortir vos atouts personnels et professionnels tout en prenant appui sur votre expérience passée pour déterminer ce que l’avenir pourrait réserver comme opportunités. Si l’on souhaite changer radicalement son parcours professionnel ou simplement se reconvertir dans une autre activité plus épanouissante, il s’avère judicieux voire indispensable d’avoir recours à cet outil précieux qu’est le bilan de compétences.

Les avantages pour l’entreprise et pour le salarié

Le bilan de compétences peut offrir des avantages considérables pour les deux parties : l’entreprise et le salarié. Effectivement, grâce à cet outil, l’employeur peut mieux connaître ses ressources humaines et ainsi améliorer la gestion des carrières au sein de son entreprise.

Pour le salarié, il s’agit d’une opportunité de se concentrer sur ses aspirations professionnelles tout en étant accompagné par un expert. Cette démarche permet aussi d’améliorer la qualité du travail fourni, puisque le salarié sera plus motivé une fois qu’il aura clairement défini ses objectifs professionnels.

Cette initiative est perçue comme un signe positif par les employés qui se sentent écoutés et pris en compte dans leur évolution professionnelle. Les entreprises peuvent donc utiliser le bilan de compétences comme un outil de motivation pour leurs collaborateurs.

Lorsqu’un bilan est effectué pendant les heures de travail, il doit être annoncé auprès du responsable hiérarchique afin que celui-ci soit informé et puisse valider ou non la participation du salarié concerné. Si ce dernier refuse sans justificatif valable, cela pourrait constituer une faute disciplinaire pouvant entraîner une sanction.

Réaliser un bilan de compétences, c’est prendre conscience de sa valeur ajoutée mais aussi de celle que l’on apporte à son entreprise. Cela permet notamment aux deux parties d’avoir une vision claire des besoins en formation ou encore des perspectives d’évolution possibles pour chaque individu au sein de l’entreprise. Le bilan de compétences est donc un outil efficace pour favoriser une gestion des carrières dynamique et performante, tout en maintenant la motivation et le bien-être au travail des salariés.

Il faut que les entreprises encouragent cette pratique, car cela peut s’avérer bénéfique à long terme tant pour l’employé que pour l’entreprise elle-même.

Article similaire