Entreprise

Gestion des ressources humaines : pourquoi utiliser la pyramide de Maslow ?

Gestion des ressources humaines : pourquoi utiliser la pyramide de Maslow ?

Selon Maslow, la motivation d’un individu provient de sa volonté à satisfaire ses besoins. Ces derniers étant hiérarchisés, il ne peut satisfaire ses besoins supérieurs, sans satisfaire ses besoins primordiaux. Dans le monde professionnel, il s’agit d’un principe applicable à la gestion des ressources humaines, notamment pour l’engagement, la motivation et la fidélisation des collaborateurs.

Ce qu’il faut savoir sur la pyramide de Maslow

Pour comprendre la théorie de la pyramide de Maslow, il faut savoir qu’elle est essentiellement axée sur la motivation des individus. Cette théorie a d’abord été appliquée au marketing, pour analyser les besoins des consommateurs, puis au management, sur les besoins des salariés. Son principe repose sur une hiérarchisation des besoins. Le besoin qui se trouve à la base de la pyramide a la priorité, par rapport à celui situé au-dessus, et ainsi de suite. Cela signifie que tant que le besoin fondamental n’est pas satisfait, l’individu ne pourra jamais brûler les étapes en se concentrant sur les suivants, d’où l’illustration sous la forme de pyramide.

A lire également : Les bénéfices indéniables de la formation professionnelle pour les employés

Selon cette pyramide, les besoins sont hiérarchisés sur 5 niveaux, à savoir les besoins physiologiques, qui sont des besoins primaires en rapport avec la survie biologique. Au travail, cela se traduit par le fait de gagner un salaire suffisant pouvant subvenir aux besoins essentiels. Vient ensuite le besoin de sécurité, qui s’apparente à un emploi stable, un cadre de travail sécurisé, une entreprise pérenne. Quant au besoin d’appartenance, il s’agit du besoin de créer des liens sociaux, de se sentir intégré et d’appartenir à un groupe. Le besoin d’estime rejoint la reconnaissance, voire l’admiration des autres collaborateurs, sans oublier un poste valorisant. Quant au besoin d’accomplissement, c’est le besoin de réussir certains défis personnels.

Application de la pyramide de Maslow dans la vie professionnelle

Dans un contexte professionnel, la pyramide de Maslow peut être employée comme un outil de motivation aussi bien dans le management d’entreprise, que pour les collaborateurs cherchant à améliorer leur bien-être. Les salariés peuvent par exemple s’en servir pour se focaliser sur leurs besoins actuels, en vue de progresser dans leur carrière. Concrètement, ils pourront réaliser où ils en sont professionnellement, ou sur leur vie en général. Ce faisant, ils seront capables de mettre la main sur ce qui peut constituer un frein à leur productivité, se poser des objectifs à atteindre, pour satisfaire les besoins qui n’ont pas encore été satisfaits.

A lire aussi : Développer ses compétences de leader : les formations en management à ne pas manquer

Quant aux managers, ils comprendront qu’une personne qui n’est pas comblée au niveau de ses besoins de sécurité, aura du mal à penser à son développement personnel. De la même façon que si un collaborateur estime que sa rémunération est insuffisante, il ne dispose pas de la source de motivation nécessaire pour créer des liens avec les autres salariés. Replié sur lui-même et sur son besoin de survie, il ne ressentira pas le besoin d’accomplir convenablement son travail. A titre d’exemple, une bonne gestion managériale devra davantage être concentrée sur la dégradation de l’ambiance de travail, pouvant modifier les besoins des salariés à satisfaire en priorité, avant de penser à fixer de nouveaux objectifs.

Comment utiliser la pyramide de Maslow pour motiver ses employés

La pyramide de Maslow peut aussi être utilisée par les managers pour motiver leurs employés. Effectivement, en identifiant les différents niveaux des besoins de chaque collaborateur, le manager pourra leur proposer des solutions adaptées visant à satisfaire ces besoins.

Pour un salarié dont les besoins physiologiques sont insuffisamment satisfaits, il conviendra d’assurer une ambiance propice au travail grâce à des locaux confortables, une température adéquate ou encore l’accès aux infrastructures sanitaires. Pour ceux qui ont des problèmes d’estime et de reconnaissance sociale au travail, il faut mettre en place un système de récompenses telles que la promotion professionnelle ou la gratification financière pour récompenser leur implication au sein de l’entreprise.

Pour mieux comprendre les aspirations de ses collaborateurs au niveau personnel comme professionnel, il est recommandé aux responsables hiérarchiques d’engager un dialogue régulier avec eux. Par exemple lors d’un entretien annuel, ils peuvent discuter individuellement avec chacun sur leurs projets futurs ainsi que sur les motivations profondément ancrées chez eux. De cette façon, ils appréhenderont plus aisément comment aider leurs employés à atteindre cet état psychologique où toutes leurs attentes seront satisfaites.

Concrètement, la pyramide de Maslow doit permettre aux employeurs d’être plus humains et plus compréhensifs vis-à-vis des besoins personnels de leurs collaborateurs. Offrir un environnement de travail propice au bien-être mental et physique peut ainsi booster les performances professionnelles tout en améliorant le climat social dans une entreprise. En comprenant que chaque salarié a des aspirations qui lui sont propres, le manager pourra mieux adapter son management pour satisfaire ces attentes individuelles.

Les limites de l’utilisation de la pyramide de Maslow en gestion des ressources humaines

Malgré l’attrait de la pyramide de Maslow, cette théorie connaît aussi des limitations dans son application en gestion des ressources humaines. Effectivement, certains critiques remettent en question la validité et la pertinence de ce modèle pour les salariés actuels.

Pensez à bien noter que le besoin d’appartenance social peut être satisfait aussi bien par l’environnement professionnel que personnel. Les employeurs ne peuvent donc pas seuls satisfaire ces besoins sociaux chez leurs collaborateurs. Avec l’évolution du monde du travail et notamment le développement des nouvelles technologies, on assiste à une transformation profonde de notre société qui influence les aspirations individuelles ainsi que les attentes au travail.

Certainement, un autre point critique pour la pyramide réside dans sa forme pyramidale : selon certains experts en psychologie sociale, elle donne une image trop simpliste et figée du comportement humain. En réalité, chaque personne a ses propres attributs affectifs et motivations qui évoluent tout au long de leur vie professionnelle mais aussi personnelle.

D’autre part, il faut prendre en compte le fait que les personnes ayant atteint un niveau supérieur sur la pyramide n’ont pas forcément envie ou besoin d’y rester indéfiniment. Elles peuvent avoir envie d’autres choses telles qu’un meilleur équilibre entre vie professionnelle et privée ou encore plus de reconnaissance morale plutôt que financière.

Pensez à bien souligner que la pyramide de Maslow ne prend pas en compte les différenciations culturelles ni même celles individuelles. Effectivement, selon différentes cultures et même selon chaque personne, les aspirations varient considérablement. Pour certains salariés, le besoin d’actualisation personnelle peut être satisfait par des activités artistiques ou sportives plutôt que professionnelles.

Cela dit, malgré ces limitations réelles ou supposées de la théorie de Maslow en gestion des ressources humaines, cette dernière continue à inspirer certains managers soucieux du bien-être et des performances de leurs équipes. La prise en compte des besoins physiologiques comme psychologiques demeure une préoccupation essentielle pour les responsables hiérarchiques qui savent qu’une collaboration réussie passe avant tout par l’épanouissement individuel au travail.

Article similaire